Royce Freeman: L’ autre arme offensive des Ducks.

freeman hs Tout d’abord, je n’ai pas 50 sources d’information mais je vais essayer de vous raconter le parcours de celui qui aurait pu être le Freshman de l’année si J.T Barrett n’avait pas fait une saison hallucinante!

Tout commence à Imperial au sud de la Californie, dans une petite ville d’ environ 15000 habitants ( au climat désertique aride, une des ville les plus chaude de l’ état ). Une petite ville ou il ne se passe rien, à l’ image de la ville fictive de Dillon dans Friday Night Lights. À la mi-temps d’ un match de basket-ball féminin, Kerry Legarra un entraîneur de football High School vit un jeune homme athlétique tirer quelques paniers. Un spectateur dans les tribunes parla au coach et lui demanda si il savait qui était ce jeune homme. Legarra répondit qu’il pensait que c’était un étudiant de junior collège…

C’était Royce Freeman, 13 ans, 1.80 m et 79 kilos! Avec un corps comme celui-là, il se tourna naturellement vers le sport. En Pop Warner, il était trop lourd pour jouer avec les enfants de son âge. Ses parents avaient peur qu’il joue avec des garçons plus agés. Ils voulurent l’éloigner du football par le baseball mais ça ne fonctionna pas. Royce voulait jouer au football! Coach Legarra fut obligé de demander une dérogation à la California Interscholastic Federation pour que Freeman puisse jouer à 14 ans aux Tigers d’ Imperial. Legarra se souvient de son second jeux de son premier match: touchdown de 63 yards à la course! Freeman a couru pour 7601 yards et 111 touchdowns en High School… Il était le « Smash Williams » d’ Imperial.

freemanjaune

Il s’ engage avec les hommes d’ Eugene en janvier 2014 alors qu’il est une recrue 4 étoiles dans le fameux ESPN300, classé 84ème, et que d’ autres gros programme prestigieux comme Bama, FSU, USC ou Florida entre autres s’ intéressent à lui. Il est un des 3 RBs partants de l’ impressionnante  « blur offense » de Mark Helfrich. Il a joué  les 14 matches cette saison comme true freshman et devient starter dès le cinquième match de l’ année. Contre Zona, il réalise une petite performance comme tous les autres et connait sa seule et unique défaite de la saison régulière. Neuf jours plus tard, il nous montre tout l’ étendu de son talent contre UCLA et dépassera les 100 yards all purpose à chacun des nuits matches restants. Sa meilleure performance a lieu lors de son troisième match titulaire contre les rivaux de division les Huskies de Washington à Autzen avec 173 yards( all-purpose ) et 4 touchdowns à la course.

freemanmarioDepuis le retour de la O-line en bonne forme et sa titularisation, les Ducks sont entré dans une nouvelle dimension. Contre Stanford, il montre toute sa polyvalence même si il ne score pas et aide notre premier Heisman à gagner le fameux trophée et à enfin vaincre le Cardinal. Je trouve d’ailleurs que les médias n’ en ont pas assez parlé. Fisher et Grasu ont été des joueurs clés pour la « Nike U », mais Freeman tout autant. Dire que certains suiveurs avaient peur du départ du spectaculaire mais fragile D’anthony Thomas. Je trouve qu’on la très vite oublié! À l’heure actuelle, les fans des Ducks comme moi compte les jours voir les heures jusqu’au Rose Bowl… En espérant surtout ne plus avoir de mauvaises surprises comme la blessure de notre cornerback star ( malin et riche ) Ifo Ekpre-Olomu.

freemannoir

Pour terminer, voici les statistiques et distinctions individuelles de la nouvelle star du programme pour la saison prochaine:

  • Champion Conférence du Pacifique-12 (2014)
  • Pac-12 Offensive Freshman de l’année (2014)
  • Pac-12 All-Conférence 2ème équipe (2014)
RUSHING RECEIVING
2014 SPLITS ATT YDS AVG LNG TD REC YDS AVG LNG TD
Season 230 1299 5.6 38 16 14 139 9.9 30 1
VS AP 67 423 6.3 38 5 4 42 10.5 17 0

FREEMAN’S CAREER BESTS:

Points scored: 24, Washington, 10/18/14
Touchdowns: 4, Washington, 10/18/14
Rush attempts: 29, Washington, 10/18/14
Rush yards: 169, Washington, 10/18/14 (29 carries)
Rush TDs: 4, Washington, 10/18/14
Long rush: 38, Michigan State, 09/06/14
Pass attempts: 1, Arizona, 10/02/14
Pass completions: 1, Arizona, 10/02/14
Pass yards: 26, Arizona, 10/02/14
Pass TDs: 1, Arizona, 10/02/14
Long pass: 26, Arizona, 10/02/14
Receptions: 3, Stanford, 11/01/14
Receiving yards: 52, Stanford, 11/01/14 (3 receptions)
Long reception: 30, Stanford, 11/01/14
Total offense attempts: 29, Washington, 10/18/14 (29 rush,0 pass)
Total ofense yards: 169, Washington, 10/18/14 (169 rush,0 pass)
All-purpose yards: 173, Washington, 10/18/14

Voici ses highlights:

Et si çà se passe mal en PO, on pourra toujours dire que les Ducks sont champions en Cheerleaders:

cherrmaillot+donald cheermatch+donald

MARIOta Story: Chronique d’ un Heisman

mariotalycéeHawaii: lycéen et déjà star du sport

Marcus Mariota est né à Honolulu le 30 octobre 1993. D’ origine samoane ( comme Troy Polamalu…^^ ), il s’inscrit à Saint Louis High School qui est le deuxième palmarès  du championnat d’ état à Hawaii. Il commença par la piste son parcours sportif scolaire et ne jouera que son année senior au football. Véritable phénomène dans les deux sports, son palmarès est impressionnant.

Il court âgé de 17 ans seulement le 40 yards en 4,48 secondes aux « National Underclassman Championship 2010 Combine », camp d’ été renommé pour former les futurs athtlètes. Il est aussi deux fois classé quatrième en 2011 au championnat Hawaiien d’ athlétisme: 200M en 21,41 secondes et saut en longueur  6,27 mètres.

Oregon Football Camp 2010: le début de l’ aventure

À l’ été 2010, Mark Helfrich alors coordinateur offensif des Ducks invite Marcus Mariota au camp d ‘ été d’ Oregon. À son retour, il mène pour sa première année de football les Saint Louis Crusaders à son troisième titre de champions d’État en 2010, avec une fiche de 11-1 et remporte la finale contre Waianae 36-13. Ses stats High School: 165-225 p/a, 73%, 2597 yards, 32 td/5 int – 60 courses, 455 yards,7,6 de moyenne.

Ses distinctions personnelles en High School:

2010 HHSAA Division 1 State Football Championship
2010 Interscholastic League of Honolulu Offensive Player of the Year
2010 PrepStar Magazine All-West Region
2010 Hawaii Gatorade Player of the Year.

En fin de saison, il est classé No. 2 recruiting prospect de Hawaii et No. 12 du pays des quarterbacks double menace par Rivals.

Il a eu plusieurs gros programme qui s’ intéresser a lui ( Arizona, USC, UCLA, Notre Dame et les rivaux d’ Oregon State entre autre… ) Seul Memphis et Oregon lui proposèrent une bourse ( scholarship ), on connait tous la suite. Redshirt en 2011…

Naissance d’ une star 2012

Pendant la saison 2012, il conduit le programme à une fiche de 12-1, gagnant le Fiesta Bowl 2013 contre Kansas State 35-17 et devenant MVP offensif de celui-ci. Ses stats: 12-24 p/a, 50%, 166 yards, 2 td – 8 courses, 62 yards,7,8 de moyenne, 1 td. Mais ses premiers coups d’éclat se passe bien plus tôt dans la saison:

Week 8: il fait parler sa polyvalence en terminant son premier match avec plus de  100 yards à la course. Il marqua un touchdown à la réception, un à la course de 86 yards et un à la passe. Le tout chez les Sun Devils en 18 minutes,  victoire 43-21. ( 9-12 p/a, 75%, 46 yards, 1 td – 10 courses, 135 yards( record personnel ),13,5 de moyenne, 1 td. )

Week 11: il passe 6 touchdowns à Berkeley chez ce cher Aaron Rodgers ( le futur  double MVP ^^ ) contre les Golden Bears de Cal, victoire 59-17. ( 27-34 p/a, 79,4%, 377 yards, 6 td – 6 courses, 42 yards, 7 de moyenne. )

Week 13: il perd son premier match universitaire et le titre de division Pac12 nord contre le Cardinal de Stanford 17-14 ( OT ) . La défense des californiens réussit à limiter Oregon à 14 petits points, sur les 10 premiers matches ils présentaient une moyenne de 54,8 points en offense.

Marcus Mariota fut le premier freshman ( redshirt ) a débuté la saison « starter » en 22 saisons à Eugene!! Et sa saison fut de qualité. Mais c’ était l’ année de « Johnny Football »…

Stats 2012: 230-336 p/a, 68,5%, 2677 yards, 32 td/6 int – 106 courses, 752 yards, 7,1 de moyenne, 5 td, 1 réception, 2 yards, 1 td, pass rating 163,2.

imagmarita2012

Ses distinctions personnelles de la saison 2012:

Pac-12 Offensive Freshman of the Year (Pac-12 Coaches)
Pac-12 All-Conference 1st Team (Pac-12 Coaches, ESPN.com, Phil Steele)
Pac-12 Academic All-Conference Honorable Mention
Honorable Mention All-America (SI.com)
Manning Award Finalist
Team’s Most Outstanding Player (Skeie’s Award)
Fiesta Bowl Offensive MVP (January 3, 2013)

Confirmation puis déception en 2013

Sa saison 2013 commence comme 2012 et pendant 12 matches , il complète 286 passes pour 353 tentées sans une seule interception pour 28 touchdowns ( bowl compris ).Le hasard voulu que son incroyable série commencée le 24/11/2012 se termina le 23/11/2013. C’ est un certain Scooby Wright III qui l ‘interceptât( Avis aux initiés^^ ). Grosse saison pour un sophomore!!

Les Ducks termineront avec une fiche de 11-2, deuxième toujours derrière Stanford mais avec des circonstances atténuantes. « Numéro 8 » se déchira partiellement un ligament médian du genou gauche ( MCL ). Il jouera limité 3 matches: Stanford, Utah et Arizona pour 2 défaites.  C’ est la naissance de la Kryptonite d’ Oregon^^. Cette blessure priva Oregon de bowl majeur ou BCS Championship Game pour la première fois depuis 2008. Il fut un candidat au Heisman très sérieux jusqu’ à cette maudite blessure. Il gagna l’ Alamo Bowl 30-7 contre Texas et fut élu Offensive MVP. Il surprend tout le monde en annonçant qu’ il reste pour sa saison junior. 2013 est l’ année de quelques uns de ses records:

Week 3: il passe pour 456 yards à Tennesee ( record personnel ) avec 4 touchdowns lancés et 1 à la course au Autzen Stadium, victoire 59-14.

Week 6: on fire, il score 42 points à lui tout seul contre Colorado.( record personnel ) 7 touchdowns: 5 lancés et 2 à la courses,victoire 57-16

Stats 2013: 245-386 p/a, 63,5%, 3665 yards, 31 td/4 int – 96 courses, 715 yards, 7,4 de moyenne, 9 td, pass rating 167,7.

imagesmariota2013

Ses distinctions personnelles de la saison 2013:

Pac-12 All-Conference 1st Team (Pac-12 Coaches, Phil Steele)
Sports Illustrated Cover, Aug. 19
Pac-12 Offensive Player of the Week (Pac-12 Coaches) Oct. 7
Walter Camp National Offensive Player of the Week, Oct. 13
Pac-12 Offensive Player of the Week (Pac-12 Coaches) Oct. 14
Sports Illustrated Cover, Nov. 4
Team’s Most Outstanding Player (Skeie’s Award)
Team’s Most Inspirational Player (Wilford Gonyea Award)
Alamo Bowl Offensive MVP
CFPA Quarterback Trophy Winner

Transformation en SUPER MARIOta et nouvelle ère

2014 n’ est pas encore fini mais on peut déjà dire que c’ était son année. Il bat de multiples records du programme et de conférence. Il se classe aussi dans le top de la NCAA en rejoignant les quarterbacks à plus de 9000 yards all purpose en carrière comme Tim Tebow, Robert Griffin III ou Colin Kaepernick.( que de grand QB NFL^^) Espérons qu ‘il ne suive pas leur parcours!!

La saison des Ducks ( #2 du CFP ) est impressionnante 12-1 et Mariota joue son rôle de chef d’ orchestre à la perfection. Il marque au moins 2 touchdowns sur les 13 matches et conduit Oregon a un nouveau titre de conférence Pac 12. C’ est son premier titre Pac 12 et surement son dernier.( haaaahaaaaaaaaaaaaa!!!) Il a été le favori pour le Heisman dès le début de saison ne commettant qu’ une seule erreur de l ‘année. Le fameux fumble contre Zona a été pardonné très vite par les médias, avis personnel. Ce Scooby Wright III pourquoi est qu’ il est méchant.( parce que , seul les vieux comprendront ^^). C ‘est aussi la naissance de la kryptonite version 2.0 mais qui n’ aura pas durée longtemps. Pour Marcus, la saison ressemble a un parcours idéal. Nominé aussi pour le Maxwell Award, Walter Camp Award et  Davey O’Brien Award. Il joue sur cinq tableaux, hallucinant!!

Florida State nous attend au Rose Bowl, désolé pour les fans des Noles….

Vous décrire cette saison est inutile mais regardez juste cette liste:

Le plus beau maillot de la saison, rien ne vaut la tradition^^

Le plus beau maillot de la saison, rien ne vaut la tradition^^

Athlon Sports National Player of the Week Sept. 7
Walter Camp National Offensive Player of the Week Sept. 7
Pac-12 Offensive Player of the Week (Pac-12 Coaches) Sept. 8
Davey O’Brien Quarterback of the Week Sept. 9
Sports Illustrated Cover, Sept. 22
Senior Bowl National Offensive Player of the Week Oct. 20
Pac-12 Offensive Player of the Week (Pac-12 Coaches) Oct. 27
Pac-12 Offensive Player of the Week (Pac-12 Coaches) Nov. 3
Team’s Most Outstanding Player (Skeie’s Award)
Team’s Most Inspirational Player (Wilford Gonyea Award)
Pac-12 Offensive Player of the Year (Pac-12 Coaches)
Pac-12 All-Conference 1st Team (Pac-12 Coaches)
Pac-12 Championship Game MVP

Et ses records:

images

Pacific-12 Conference

Career Total Touchdowns, 131
Single Season Total Touchdowns, 53 (2014)
Freshman Passing Touchdowns, 32 (2012)
Passes Attempted Without an Interception, 353

Oregon

Career Total Offensive Yards, 12,289 yards
Career Passing Yards, 10,125
Career Passing Touchdowns, 101 TD
Single Season Total Offense, 4,478 yards (2014)
Single Season Passing Yards, 3,783 yard (2014)
Single Season Passing Touchdowns, 38 (2014)
Single Game Passing Touchdowns, 6 TD (2012)

Stats 2014:254-372 p/a, 68,3%, 3783 yards, 38 td/2 int – 117 courses, 669 yards, 5,7 de moyenne, 14 td, 1 réception, 26 yards, 1 td, pass rating 186,3.

Il est fort probable que notre Super Mario joue sa dernière saison( je pleure la ). Je pense que tous les fans des ducks seront d’ accord avec moi: On cloue la bande à Jimbo au Rose Bowl, on enchaine sur le Tide de Maitre Saban à Arlington, premier titre national^^ ( faut bien rêver tant qu’ on peut ) GO DUCKS!!!!!!!!!!!

En dehors du terrain, il est un coéquipier et un étudiante modèle: diplômé en sciences( major: Generals Sciences ), il est aussi fort dans l’amphi que sur le terrain.

La rubrique « faits divers » est relativement transparente aussi. On déplore cette année un excès de vitesse de 30 mph quand même. Mais contrairement à certains, son casier est vierge.

J’aimerais savoir pourquoi si peu de programmes majeurs lui ont proposé une bourse???? Je ne comprends pas pourquoi il est passé « under the radar » des plus gros scouts universitaires?

Le prochain rendez-vous pour notre hawaïen favori sera le 13 décembre à New York. Il est finaliste du Heisman avec Amari Cooper de Bama et Melvin Gordon de Wisconsin. Si il ne le gagne pas, c’est à n’ y plus rien comprendre. Alors Marcus, si l’envie te prend de rester une année de plus, t’ inquiète pas, on ne t’en voudra pas^^

De Saint Louis à Oregon...

De Saint Louis à Oregon…

... il peut écrire notre légende .

… il peut écrire notre légende .

Voici deux liens qui raviront les fans:

En attendant le 2014….

Finale de conférence PAC12: Tout ou rien!

logo pac12Dans la nuit de vendredi  à samedi à 3H00 du matin les Ducks d’ Oregon de Mariota et coach Helfrich jouent leur avenir.La finale de conférence PAC12 contre les Arizona Wilcats est annoncée comme une revanche.

mariota.doigt

Il y a un peu plus d’un an, les Ducks avait dit au revoir à leurs espoirs de BCS championship game et bowl majeur en se faisant littéralement écrasés par une équipe d’ Arizona 42-16 à Tucson. #QB Marcus Mariota était limité par une entorse du genoux et subissait le plus gros blowout de sa jeune carrière universitaire.

Ses stats (27/41, 65,9%, 308 yards 2TDs 2 INTs et 8 courses pour 52 yards mais surtout un RAW QBR de 47,2) n’ étaient pas de son niveau habituel et cette défaite avait fortement touché Mariota dans sa fierté. De plus le très spectaculaire #RB De’Anthony Thomas avait dit que ce ne serait pas un « Big Deal » pour les Ducks de vaincre ces mêmes Wildcats.

Cette année, en match d’ouverture de la week 6, un jeudi soir d’ octobre en primetime, Mariota et ses Ducks voulaient leur revanche. Ils étaient prévenus, Le match précédent contre Washington state, ils avaient lutté jusqu’au quatrième quart-temps pour finalement gagner 38-31. Leur ligne offensive n’avait encore pas enregistré le retour de Fisher, pilier avec Grasu de cette OL.

Mariota ne pu s’ exprimer à la course avec une fiche indigne de son rang de « Heisman contender »( 9 courses pour 1 yard) mais surtout 5 sacks encaissés et le fumble fatal alors que les Ducks tentaient de revenir au score.

Arizona et son sytème défensif 3-3-5 sont ils la Kryptonite de SUPER MARIOta?

lb.arizona#LB Scooby Wright III avait provoqué ce fumble. Certes les hommes de coach Rich Rodriguez sont loin d’ être favoris, mais comme on dit: jamais deux sans trois, cette opposition nous promet de la tension. L ‘enjeu est de taille, si Oregon gagne, les playoffs seront assurés, si Arizona gagne, le comité aura un peu plus à se creuser la tête selon les résultats des autres prétendants.

Oregon est favori à 85.8% pour la victoire, les différents prédicteurs donnent un écart de 14.5 points, le match se jouera selon eux sous les 74.5 points. Rappelons nous  le premier match, les prédicteurs disaient que Oregon aller gagner par 21.5 points d’écart.

En esperant que #QB Anu Salomon passe une mauvaise soirée;)

En esperant que #QB Anu Salomon passe une mauvaise soirée;)

C’est mes débuts dans un blog, et donc je suis fan d’Oregon, j’espère une bonne et belle soirée, avec du rythme, des points, du spectacle et surtout le titre de champion PAC12 pour les hommes d’Eugène et de coach Helfrich. À noter que le match se jouera pour la première fois sur terrain neutre à Santa Clara, dans le tout nouveau stade des 49ers.

Pronostic FrenchWinTheDay: Arizona-Oregon: 21- 45

GO DUCKS!!!!!!!!!!!

GO DUCKS!!!!!!!!!!!

CFPSC week 12: Alabama nouveau #1, Florida State invaincu reste #3.

imagesCette nuit, le nouveau classement du College Football Playoffs Selection Committee est tombé:

Oui, il peut être sujet à controverse. En effet, Alabama classé #5 devient #1 après sa victoire à la maison face à Mississippi State. Oregon, étant en bye week reste #2, Florida State, seul programme du Power 5 invaincu, reste #3. Mississippi State chute de 3 places mais est toujours dans les « Who’s in » en passant #4 après leur défaite à Tuscaloosa.

En effet, le CFPSC se démarque encore des polls traditionnels préférant classer des programmes à une défaite mais avec un calendrier plus complexe au-dessus de l’invaincu Florida State.
TCU, quant à lui, perd une place après sa difficile et peu convaincante victoire face à Kansas pour devenir #5.
Le nouveau #6 est Ohio State après sa victoire à  Minneapolis et profitant de la bye week de Baylor toujours #7 et de la défaite surprise Arizona State contre Oregon State. En effet, les Sun Devils d’ Arizona State enregistrent la plus lourde chute dans ce classement (7 places) en devenant #13 et disent probablement au revoir à une place dans les playoffs.
Ole Miss #8 grimpe de 2 places et devient la première équipe classée à 2 défaites.

imagesPour continuer, UCLA #9 profite aussi de la bye week pour gagner 2 places et devenir le favori de plusieurs spécialistes et experts dans la division la plus imprévisible et la plus surprenante de l’année, la PAC 12 sud. Georgia, après son écrasante victoire à la maison contre Auburn grimpe de 5 places pour passer #10. Michigan State #11 et Kansas State #12 profitent eux aussi conjointement des défaites des Tigers d’ Auburn et des Sun Devils d ‘Arizona State pour gagner 1 places chacun malgré leur bye week. Cette semaine nous aura permis de comprendre la volonté du CFPSC à privilégier les rencontres entre classés, la difficulté du calendrier, le contrôle de la victoire, la manière dont elle est obtenue, et donc la volonté pour les années à venir d’avoir un calendrier hors conférence compétitif et prestigieux. Voici le classement complet:

CFPSC TOP 25 À noter, l’absence de Colorado State et Marshall respectivement à 9-1 et 10-0 qui au mieux peuvent espérer un bowl majeur pour l’ un des 2 programmes.